Yamina Benguigui : Engagement au profit des droits de la femme

Réalisatriceécrivain, productricefemme politique et animatrice à la télé et sur internetréalisatrice, qu’il soit grand ou grand, Yamina Benguigui a l'air d' avoir embrassé tout l'intérêt de la mise en abyme du 7ème art, de la vertu de de la réflection et de leurs effets sur l'entendement de chacun. Enfant de parents travailleurs algériens née le 9 avril 1957vers la fin des années 60 au sein d’une famille de 6 en France, Yamina Benguigui, Zora Belaïdi de son nom de jeune fille, n'aurait pu s'imaginer qu'elle était promise à digne d'un conte de fée. en 1990, Yamina Benguigui fait ses armes comme réalisatrice assistante aux côtés de Jean Daniel Pollet. A cette époque-là, elle manifeste déjà contre toutes les manifestations de peur de l'étranger et de discrimination, par exemple via ses 2 1ers reportages qui s'intéressent à l'histoire des femmes arabo-musulmanes et des immigrés tunisiens.

Réflexions à propos L'immigration de la femme


Amatrice d’arts et de musique, Yamina Benguigui emploie situation de productrice pour prodiguer de l'espoir à des productions qui promeuvent des artistes laissés de côté, en particulier des reportages au sujet de pièces musicales africaines congolaises telles que « ZAO » (du Congo) ou encore « AMANDLA » (d’origine sud-africaine) qui retrace les annales de l’ANC. L'unique long métrage de la filmographie de Yamina Benguigui baptisé de la filmographie de Yamina Benguigui prénommée « Inch’allah Dimanche », a le mérite d’avoir remporté 12 décorations à l'échelle nationale et internationale. Dans le genre reportage, hormis les plus célèbres de Yamina Benguigui comme « Mémoires d’immigrés, héritage Maghrébin », il faut mettre l'accent sur des réalisations telles que «METRO, BUS, RER, ETC… HISTOIRES DE VIES EN COMMUN» plus modernes et plus établies dans l'univers de la France à l'époque contemporaine.

Yamina Benguigui




Gratitude pour son combat grâce à de nombreuses gratifications


La gratitude pour son engagement en tant que Ministre chargée de la Francophonie dépasse l'héxagone, comme l’atteste le prix Senghor , remis en 2013 par le président sénégalais. Son implication pour l'amélioration des arts et du spectacle filtre les débats nationaux à tel point que Yamina Benguigui s'est vue nominer au titre de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, titre parmi les plus admirables de la République française. Le droit à la scolarisation pour les individus de sexe féminin et la formation, condition intrinsèque de la liberté, ont fait l’objet de toutes les controverses lors du deuxième forum mondial des femmes francophones,élaboré par par la Ministre Déléguée Yamina Benguigui.

La popularité de Yamina Benguigui dépasse les frontières et se développe sur la terre entière


La côte de Yamina Benguigui en tant que productrice dépasse les frontières métropolitaines attendu qu' elle est interpellée par l'organe européen EQUAL pour mettre en images une succession de 30 interventions de courte durée sur un thème qu’elle maîtrise : les discriminations. C’est en matière de statut légal des femmes et de la protection de leur émancipation que Yamina Benguigui une speakerine idéale. La démonstration L’exemple en images avec les programmes qu’elle gère sur le site www.terrafemina.com. Amoureuse de savoir, d’humanités et de belles lettres, Yamina Benguigui est aussi la co-présentatrice d’une émission transmise sur à la tv publique dévouée à des thèmes qui lui tiennent à cœur, aux côtés de présentateur Gilles Schneider.

Grâce à Le Plafond de Verre, Yamina Benguigui exprime la difficulté rencontrée par les épouses des migrants qui sont allées en France pour suivre leurs conjoints


Avec sa première oeuvre cinématographique qu’elle dénomme «Inch’Allah dimanche», Yamina Benguigui nous rappelle ses thèmes favoris c'est-à-dire la destinée de la femme dans le contexte arabe et mahométan et la difficile intégration d’une épouse algérienne condamnée à s'éloigner son comfort pour vivre aux côtés de son mari, ayant décidé d'aller travailler en France. L'issue de l’immigration a pour origine l'expatriation en masse de travailleurs immigrés, qui se sont installés dans les pays européens comme la France, or cela une résignation aussi pour leurs compagnes souvent restées chez elles et dans certains cas contraintes de les rejoindre contre leur gré. Yamina Benguigui choisit de rapporter l’histoire du personnage de Zouina dans son long métrage. L’immigration|L'expatriation} volontaire est déjà un cheminement tortueux difficile vers l’intégration, cependant que penser de ces femmes nord-africaines qui n’ont pas opté elle-même de rejoindre leur mari avec lequel elles ont été marié au pays et immigré en terre d’accueil. L’arrivée du personnage de Zouina sur le sol métropolitain et son intégration douloureuse dans le Nord Pas de Calais nous est rapportée dans le long métrage de Yamina Benguigui baptisé "Inch'Allah dimanche" sur http://www.yaminabenguigui.fr/.